Happy Hour

Jun, Akari, Sakurako and Fumi truly believe that they can confide in each other. But one day, at a party, Jun confesses that she is seeking a divorce from her husband and this information seems to upset the other three. They follow her trial as she attempts to win her case against her husband’s will.

Letterboxd

Add a review

GoWatchIt

See more films

Reviews

  • ★★★★ review by SylvainL on Letterboxd

    Difficile de démêler mes sentiments face à ce film: j'y allais sans trop savoir à quoi m'attendre, à part que j'en avais pour plus de 5h. Et pendant un bon 3h et demi, j'ai eu l'impression de découvrir un chef d’œuvre, de la trempe des meilleurs Kore-Eda, avec cette sérénité qui enveloppe toute les images même dans les moments les plus dramatiques. Il y a plein de scènes extraordinaires, en particulier ce long workshop où les personnages cherchent leur équilibre de groupe, ou tente de trouver l'axe central des autres pour s'aligner avec eux, le film exposant ainsi ses enjeux de mise en scène: comment l'équilibre d'un groupe de quatre femmes dans la fin trentaine peut être rompu par le départ de l'une d'elle; comment la caméra va adopter ces plans frontaux pour s'aligner avec les personnages. C'est beau en maudit, et j'avais l'impression que j'allais me faire rentrer dedans pas à peu près tant le film semblait près de mes sentiments actuels, où j'en suis aujourd'hui, incluant le boutte où une des femmes se pète le pied en descendant un escalier! Bref, j'étais aligné en esti sur ce film.

    Puis je sais pas ce qui s'est passé, mais j'ai eu l'impression que le film m'a abandonné, un peu après une autre longue scène extraordinaire, qui rime structurellement avec ce workshop, une écrivaine qui fait une lecture publique. Pendant ce premier 3h et demi il y avait une grande liberté, je voyais un film plein de possibles qui pouvait se développer dans plein de directions, mais ça se referme peu à peu sur un thème bien précis, ce tabou du divorce au Japon (présent avant mais moins évidemment central), et qui forcément m'échappe un peu, par écart culturel. Mais ce n'est pas que ça, c'était là depuis le début cet écart, c'est le scénario aussi qui devient explicatif, il y a une structure qui se révèle, les dialogues commencent à tourner en rond, il y a quelque chose de lassant à la longue dans l'unité de ton, ça ressemble de plus en plus à une pose, des personnages masculins commencent à prendre plus de place et j'avais de la misère avec le fait que la caméra les incluait dans son dispositif de mise en scène (c'est bizarre à dire, mais il y a trop d'empathie envers des comportements aberrants et destructeurs), alors j'ai décroché peu à peu et finalement j'ai été plus triste de pas avoir eu mon payoff émotionnel que de la fin en tant que telle (qui est quand même très belle, c'est le chemin pour s'y rendre qui m'a fait décrocher).

    Faque je sais pas trop... c'est à la fois fascinant (je ne me suis pas ennuyé une seconde, le temps a filé) et décevant, mais je ne peux pas être trop sévère avec un film qui a été, pendant plus de 3h, la plus belle chose du monde. Et malgré tout, si vous avez 5h à mettre sur du cinéma cette semaine, je vous conseille en maudit d'aller voir ça (même si vous avez pas 5h vous devriez trouver le temps!)

    Ah oui, et désolé Karelle, mais j'ai pas pu m'empêcher de penser à toi parce qu'il n'y a pas une maudite phrase de ce film qui ne commence pas par un "je m'excuse" ou un "désolé", haha!

  • ★★★★ review by matt lynch on Letterboxd

    "I heard I was born because of you."

    The sound of your guts.

  • ★★★★★ review by Alex Engquist on Letterboxd

    So glad this ended up getting some sort of theatrical run and that more people are getting to see it. It's a special film. I wrote about it (and Kore-eda's Our Little Sister) for Movie Mezzanine:

    moviemezzanine.com/happy-hour-essay/

  • ★★★★½ review by Communicants on Letterboxd

    At various moments, I was reminded of Rivette and Yang, which is just about the highest praise a movie can get.

  • ★★★★½ review by Eli Hayes on Letterboxd

    you guys

  • See all reviews

Tweets